Le jour où Dieu a oublié de créer la femme

Épuisé après avoir créé la terre, Dieu a la flemme de se lancer dans son ultime défi : la femme. Jugeant qu’il avait fait de son mieux avec l’homme pour assurer la survie de son œuvre, il décide de se taper une petite sieste avant de revenir sur la question. Mais voilà, la sieste dure plus longtemps que prévu et l’idée de créer la femme ne verra jamais le jour. Dans ce monde parallèle, voici quelques fragments de l’histoire qui n’auraient pas existé. Et ça, c’est moche.

« Eve » de Lucas Cranach

  • La marque Apple : En principe, il n’y a aucun lien entre l’existence de la femme et la multinationale américaine. Pourtant, il est difficile de ne pas faire une connexion entre la « success-story » d’Eve et sa pomme dans la Bible et le logo d’Apple. De ce fait, sans Eve, les iPhone seraient peut être aujourd’hui des Potatoes ou des Bananas. Moins glamour, d’un coup.
  • La case 88 de la Table de Mendeleïev: Sans le radium découvert par Marie Curie (un peu avec l’aide de son mari quand même) en 1898, c’est tout un pan de la chimie qui s’écroulerait. Si les étudiants flemmards s’en tireront avec un élément chimique en moins à assimiler, quid des nombreuses applications du radium et de la radioactivité dans les domaines énergétiques, médicaux et industriels ?
  • Les mouvements féministes: Monopolisant une grande partie des commentaires sur les réseaux sociaux, le féminisme est un sujet qui fait parler, qui fâche parfois mais qui a le mérite d’exister. Et puis franchement, entre nous, certains évènements internationaux seraient soporifiques si les Femen et leurs actions « seins nus » n’existaient pas, non ?
Des Femen qui ont envie de parler

Des Femen qui veulent parler

  • Le Wi-Fi: Imaginons un instant un monde sans GPS, sans le plaisir fourbe d’utiliser le Wi-Fi du voisin pour mettre à jour son smartphone ou pour télécharger la dernière perle d’Angélique Kidjo sur Youtube. Effrayant, n’est-ce pas ? C’est pourtant ce qu’on aurait vécu sans Hedy Lamarr et son spectre par saut de fréquence qui a posé les bases de la technique Wi-Fi. On dit OUF !
  • Les trois records du monde d’Usain Bolt: Recordman du 100m, du 200m et du relais 4x100m, Usain Bolt est incontestablement une légende vivante de l’athlétisme. Mais l’éclair jamaïcain n’aurait peut-être jamais vu le jour dans un monde parallèle. Pour ça déjà, on dit merci qui ? Merci Maman Jennifer Bolt !
  • La côte des autobus: D’accord, les autobus auraient survécu sans le coup de pouce de Rosa Parks en 1955 mais cette figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis a quand même participé inconsciemment à l’essor des transports en commun. Et ça aussi, il faut le souligner ! De rien.
  • La veste pare-balles: Même si elle s’est imposée au fil du temps comme un accessoire de « foutage de gueule de masse » dans les productions Hollywoodiennes, la veste pare-balles est incontestablement l’une des inventions les plus utiles du siècle dernier. Et dire que sans Stéphanie Kwolek et son Kevlar, on n’aurait pas eu la chance de profiter de cet outil ingénieux.

On n’aurait pas aussi eu le privilège : de profiter des voix majestueuses de Nina Simone, de Miriam Makeba ou de Cesaria Evora, de saluer la bravoure inestimable de la Mère Teresa dans son combat pour les pauvres de Calcutta, de se prendre la tête avec la tendance Nappy ou d’apprendre plusieurs astuces modes sur Mordernetchic.

Queen Makeba

Queen Makeba

Dieu bénisse les femmes !

Publicités

9 réflexions sur “Le jour où Dieu a oublié de créer la femme

  1. Très bel article, bien écrit, bien pensé et bien structuré. Bien que je partage le point de vue, je ne saurais m’éclipser sans notifier que sans la présence(non moins importante) des hommes (tout au moins de par leur apport dans le processus de fécondation des ovules), nous n’aurions (peut être) pas la chance de profiter de tous les avantages de notre monde réel, pour faire le lien avec ce monde parallèle et irréel où le Bon DIEU aurait tout simplement oublié de créer la Femme. 😀

    Aimé par 1 personne

    • Mort de rire. Willy, tu m’as tué avec ton cours de biologie. Je suis totalement d’accord. Belle conclusion. Mercii d’avoir pris la peine de commenter & reviens par ici souvent 😉

      J'aime

Les commentaires sont fermés.