Et si le Bénin était le prochain champion d’Afrique de Football ?

Trois petites participations à la coupe d’Afrique des Nations, un minuscule point glané en 9 matchs et puis c’est tout. L’équipe nationale de football du Bénin n’est pas vraiment une référence dans le monde du ballon rond. A la veille du début des éliminatoires pour la CAN 2017 au Gabon, rares sont les béninois qui miseraient un bout de pain sur les chances de voir leur équipe nationale aller jusqu’à la victoire finale. Pourtant, avec un peu de chance, un grain d’imagination et un coup de main divin, tout est possible. Ou pas.

Coupe d'Afrique

Le précieux

Sepp Blatter et sa réforme révolutionnaire

Après sa récente démission “surprise“ de la tête de la FIFA, Sepp s’est promis d’établir de nouvelles réformes significatives avant de rendre définitivement son tablier. Dévasté par les accusations de corruption, il décide de se la jouer « Robin des bois » et de rééquilibrer les forces. Il fait donc voter une loi qui lui confère le droit de changer de nationalité aux joueurs du monde entier. Fier de son œuvre, il prend un vol pour Barcelone et annonce à Lionel Messi qu’il n’est plus argentin mais … béninois. Léo n’est pas vraiment emballé par l’idée mais décide tout de même de relever le challenge, surtout quand il apprend dans les journaux que son éternel rival Cristiano Ronaldo a accepté la nationalité togolaise. Avec Messi dans ses rangs, l’équipe nationale du Bénin refait son retard dans les éliminatoires et finit même premier de son groupe. La CAN n’est qu’une formalité tant le talent de Messi fait toute la différence. Le Bénin remporte sa première coupe d’Afrique à Libreville, les doigts dans le nez.

Pour le foutage de gueule, il faut à peu près cet espace

Pour le foutage de gueule, il faut à peu près cet espace

La touche « Hervé Renard »

Deux CAN remportées avec deux pays différents, Hervé Renard est un homme qui aime les défis. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu pour lui en Ligue 1, le championnat français de Football. En tant qu’entraineur des Dogues de Lille, il se fait très vite distancer dans la course au titre et se fait ensuite éjecter de son poste deux mois à peine après le début de saison. Le moral dans les chaussettes, il décide de s’offrir un voyage au Brésil pour se ressourcer. Là-bas, il tente tant bien que mal de se refaire une santé mais se noie dans la dépression. Un jour, alors qu’il picole devant sa télévision, il tombe sur un reportage qui relate la visite d’État du président de la république du Bénin au Brésil. En grand mordu de mode, Hervé est subjugué par les détails stylistiques de la veste bleue du président et décide que son destin sera lié à ce vêtement. Le lendemain, il prend le premier vol pour Cotonou et se propose au poste d’entraineur de l’équipe nationale du Bénin. Il obtient le job et impose la chemise blanche comme nouveau maillot de l’équipe. Les joueurs sont galvanisés par ce changement radical et donnent tout sur le terrain. Le Bénin termine champion d’Afrique et Hervé Renard est adopté par le président himself. Une pierre, deux coups.

J'ai appris que ta veste est magique. Tu peux me la refiler ?

J’ai appris que ta veste est magique. Tu peux me la refiler ?

 

 

Les forces mystiques s’en mêlent

Quatre matchs joués pour le compte des éliminatoires, 0 point et 18 buts encaissés. Ce bilan calamiteux des Écureuils donne des insomnies au président de la fédération béninoise de football. Après avoir reçu des projectiles de supporters mécontents pendant sa douche, il décide de réunir son staff pour réfléchir à des solutions. A la suite d’une longue journée de cogitation, la sentence tombe : il faut faire appel à la magie noire pour se sortir de ce bourbier. La décision est unanime mais personne ne se porte volontaire pour cette mission. Le président de la fédération prend alors ses responsabilités et convoque dans son bureau, Farid et Marcel, deux pointues de l’envoutement. Le deal se conclut facilement et les deux hommes unissent leurs forces pour semer le désordre au cours des deux derniers matchs des éliminatoires. Le Bénin gagne inexplicablement 8-0 puis 16-2 et se qualifie miraculeusement pour la phase finale de la CAN. Au Gabon, l’équipe fait un sans-faute jusqu’en finale où elle écrase le Cameroun 7-1. Un joueur camerounais avouera après la finale, avoir perdu toutes ses facultés quand il s’est rendu compte que le ballon du match était en “réalité“ la tête de la première dame du Cameroun. Menteur et mauvais perdant en plus.

Zémidjans millionnaires

Zémidjans millionnaires

Publicités

22 réflexions sur “Et si le Bénin était le prochain champion d’Afrique de Football ?

    • Tout à fait monsieur HOUNTONDJI. C’est seulement après le travail que nous devons prétendre au succès. Merci d’avoir pris la peine de laisser un commentaire.

      J'aime

    • Monsieur Emilio,

      Je respecte tout à fait votre avis. Je vous propose de m’envoyer un mail (morufux@gmail.com) ou de m’écrire sur Facebook (Jean Morel Morufux) pour qu’on en parle si le coeur vous en dit. Peut être que j’arriverai à vous convaincre que tout ceci est dans un esprit bon enfant.

      A très vite & merci d’avoir pris la peine de donner votre opinion.

      J'aime

    • Looool Johannes. So Foot tahounton. Il reste du chemin à faire jusque là bas mais on y travaille. Mercii d’avoir pris la peine de laisser un commentaire et merci pour le soutien 😉

      J'aime

    • Ooh Mucho gracias à toi aussi Stéphanie. Mercii d’avoir pris la peine de laisser un commentaire. Tu peux mieux me connaitre sur les réseaux sociaux: Jean Morel Morufux (Facebook) ou @Morufux229 (Twitter).

      Mercii de repasser ici souvent 😉

      J'aime

Les commentaires sont fermés.